Apprentis d'Auteuil

Daniel Brottier

Chemin du Couvent à BOUGUENAIS (44340) et Allée Daniel Brottier à BOUAYE (44830)

Venez vivre avec nous les 150 ans d’Apprentis d’Auteuil !

LOGO_150ANS_APPRENTIS_AUTEUIL_cmjn

Fondé en 1866, Apprentis d’Auteuil fête en 2016 ses 150 ans.

Pour l’occasion, tous les établissements se mettent au couleur de ce bel anniversaire et le fête auprès et avec vous.

Découvrez tous les événements organisés au sein des établissements d’Apprentis d’Auteuil région Nord-Ouest :

 

En Bretagne
En région Centre
En Centre-Ouest
En Loire-Atlantique/Vendée
En Normandie

Bac pro Commercialisation et Service en restauration : Zoom sur la formation

Bac pro commercialisation et service restaurationDevenir un professionnel dans les activités de service

Apprentis Auteuil propose aux jeunes 17 filières de formation métiers (générale, agricole, bâtiment, hôtellerie, travaux paysagers/horticulture, services à la personne…) notamment dans le domaine de la restauration.

Dans le grand-ouest, les établissements scolaires travaillent à proposer diverses formations professionnelles adaptées aux jeunes pour les aider à devenir pleinement autonome mais aussi à faciliter leur insertion dans le monde professionnel. Aujourd’hui, zoom sur un de nos Bac pro : Bac pro Commercialisation et Service en restauration.

Quel parcours ?

Au minimum après une 3ème, le Bac pro Commercialisation et Service en restauration permet aux jeunes d’acquérir des techniques dans les activités de service dans les différents secteurs de production et de restauration (traditionnelle, collective, gastronomique, à thème…).

GREEN PIQUE-NIQUE

Green pique-nique brottier_protection de l'environnementUne sensibilisation originale pour la protection de l’environnement

Vendredi 27 mai, des jeunes du lycée hôtelier Daniel Brottier à Bouguenais ont organisé un pique-nique éco-responsable pour sensibiliser à la protection de l’environnement.

C’est après la projection du film DEMAIN (réalisé par la comédienne Mélanie Laurent et le metteur en scène Cyril Dion) et une visite au lac de Grand-Lieu organisée par leur classe que les vingt élèves de la seconde Bac Pro du Lycée hôtelier Daniel Brottier des Apprentis d’Auteuil ont décidé de s’investir dans un PAE (Programme d’Action Educative) dont l’objectif final était l’organisation d’un Green pique-nique.

Le PAE a comme but de favoriser le vivre ensemble et la formation du futur citoyen. Soutenue par la Région des Pays de Loire, cette initiative se décline en cinq axes dont celui de la santé, de l’environnement et du sport, et permet à des élèves de s’investir dans une action sur le thème de leur choix. Le thème retenu par la classe était : « l’Éducation vers un développement durable : sensibilisation à la protection de l’environnement et aux impacts économiques et sociaux des modes de consommations ».

Une sensibilisation réussie

Accompagnés de façon personnalisée par leurs professeurs sur des temps scolaires, Jordan, Paul et Antoine se sont mobilisés avec les camarades de leur classe pour organiser l’évènement, en faire la promotion auprès des autres jeunes et des adultes, acheter les denrées qui serviraient au repas en se rendant chez des producteurs locaux spécialisés notamment dans la culture BIO.

Comment manger en achetant des produits de saison cultivés par des entreprises locales ? Comment acheter en soutenant le Commerce Equitable ? Cela faisait partie des enjeux de la confection de ce pique-nique.

Cet évènement s’est déroulé dans une ambiance détendue le 27 mai dans l’enceinte du site des Couëts, à Bouguenais. Ce sont 88 jeunes et 45 adultes qui s’étaient inscrits pour ce déjeuner sur l’herbe avec, au menu, des salades variées et en dessert un gâteau au chocolat et une salade de fruits.

L’un des objectifs de l’opération était de produire le moins de déchets possible. Le pari a été gagné puisqu’il ne restait que quelques centaines de grammes au fond de la poubelle.

Green Pique-Nique_protection de l'environnementEt après ?

Comment être acteur pour protéger l’environnement et être des citoyens éco responsables ?

« Nos génération sont obligées de consommer toujours plus sous le poids et la pression de la publicité et du  milieu ambiant.  A cause de l’effet de mode on est poussé à acheter, on est comme des pions. Et puis les effets sur l’environnement, on ne les subit pas vraiment», explique Paul.

Et Jordan de rajouter : « il y a un effet de banalisation du problème, on se sent déshumanisés, blindés, et on se protège… En France, on est mal placés pour parler de la protection de l’environnement car on est très nucléarisés. Pour changer, il faudrait un choc violent : pénurie d’eau ou inondations…».

Mais ce sont par de petits gestes que l’on participe notamment aux économies d’énergie : « Moi, dit Antoine, quand je quitte ma maison,  j’essaie d’éteindre les lumières et les appareils qui sont en veille ». Il faut continuer à sensibiliser par des films, des témoignages.

Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ?

L’année prochaine, le lycée Daniel Brottier continuera à œuvrer dans cette démarche d’action et de sensibilisation à la protection de l’environnement soutenu par l’association ALISEE avec cette fois comme enjeu de diminuer de 8% son empreinte énergétique.

Formation autour du cheval : découvrez le CAPA Soigneur d’équidés

CAPA Soigneur d'équidés_formation autour du chevalUn métier autour du cheval : du soin à la préparation en passant par l’entretien des boxes.

Apprentis Auteuil propose aux jeunes 17 filières de formation métiers (générale, agricole, bâtiment, hôtellerie/restauration, travaux paysagers/horticulture, services à la personne…) notamment dans le domaine lié au métier du cheval.

Dans le grand-ouest, les établissements scolaires travaillent à proposer diverses formations professionnelles adaptées aux jeunes pour les aider à devenir pleinement autonome mais aussi à faciliter leur insertion dans le monde professionnel. Aujourd’hui, zoom sur un de nos CAPA : CAPA Soigneur d’équidés.

 

Quel parcours ?

Au minimum après une 3ème collège ou 3ème de l’enseignement agricole, le CAPA Soigneur d’équidés permet aux jeunes d’acquérir des techniques et des pratiques professionnelles liées aux opérations d’entretien et d’utilisation des chevaux, des équipements et des installations d’une entreprise hippique ainsi que de préparer les examens fédéraux d’équitation (galop 1 à 7). Pour accéder à cette formation autour du cheval, les jeunes doivent avoir de bonnes capacités physiques, un sens pratique mais également de la motivation.

ERASMUS + Lycée Professionnel Agricole Daniel Brottier

Semaines de formation et de découverte autour du cheval au Portugal et en Suède

Depuis 2014, le LPA Daniel Brottier coordonne un projet Erasmus+ équestre en partenariat avec une MFR située dans les Vosges, des établissements agricoles du Portugal, de Suède, de Lettonie, et une association italienne.

Un tour au Portugal

Erasmus+ brottier PortugalDu 7 au 11 mars, 4 élèves de CAPA2 ont participé à une semaine de formation sur le dressage équin à EPDRA, grand lycée agricole situé à Mouriscas, au centre du Portugal. Ils ont ainsi pu s’initier à la voltige artistique, observer une épreuve de saut d’obstacles et effectuer une reprise de dressage évaluée par 3 enseignants techniques (français et portugais). Une journée était consacrée à une visite de Golega, dite « capitale du cheval ». Le Dr. José Veiga Maltez, directeur de ANTE (Associação Nacional de Turismo Equestre), les a reçus pour faire une visite guidée de son écurie, dans laquelle ils ont retrouvé deux autres élèves de leur classe qui y effectuaient un stage de 3 semaines.  Le dernier jour, ils se sont réunis dans un amphithéâtre afin d’écouter un cours sur les différentes races de chevaux portugais. Enfin, ils ont visité Fatima, ville célèbre pour le pèlerinage catholique annuel qui s’y déroule.

Un détour par la Suède

Erasmus+ brottier suèdeQuelques semaines plus tard, c’est dans un lycée agricole suédois (Naturbruksgymnasiet Uddetorp, à Skara) que 7 autres élèves de la même classe passaient 5 jours, rejoignant pour l’occasion des élèves et enseignants vosgiens et portugais. Sans francophone à l’horizon, et contrairement au Portugal, l’immersion linguistique était totale cette fois. Diverses visites étaient au programme : écurie de chevaux de course, écurie de dressage de haut niveau, école de maréchalerie… Quant aux ateliers organisés, ils étaient variés : techniques de soins des équidés (streching et massage), travail de détente montée, initiation à l’équitation attelée avec un sulky. Une compétition de maniabilité en travail attelé a clôturé cette semaine de formation.

Bilan de ce projet

Enfin, début mai a eu lieu le séminaire de clôture du projet. Deux élèves ayant participé aux voyages précédents se sont joints aux différents directeurs d’établissements et enseignants techniques pour faire le bilan des activités. Ils ont également présenté en fin de chaque journée l’avancée de leurs travaux (descriptif des activités, sélections de photos, programme « idéal » d’une semaine de formation à l’étranger). Les élèves ont dressé un bilan très positif de ces différentes formations à l’étranger. Ils ont découvert de nouvelles pratiques équestres, ont progressé de manière notable en anglais et ont pris conscience des possibilités de mobilité qui peuvent s’offrir à eux.

N’hésitez pas à jeter un œil sur le site consacré au projet : www.horseinourlives.eu/