Apprentis d'Auteuil

Daniel Brottier

Lycées agricole et hôtelier, internat, pôle d'insertion et MECS

Les établissements Daniel Brottier

regroupent un lycée professionnel hôtelier, un lycée professionnel agricole et un Pôle d’Insertion de l’Enseignement Catholique. Les élèves peuvent être accueillis sur l’Internat Éducatif et Scolaire ou sur la Maison d’Enfants à Caractère Social.

Le LPA offre un tapis de selle à GUILLAUME CANET

Apprentis Auteuil Guillaume Canet40 jeunes Apprentis d’Auteuil du Nord ont assisté à l’avant-première du film Mon Garçon, invités par l’acteur Guillaume Canet rencontré au Jumping de Chantilly. Ils ont assisté au débat avec l’équipe du film après la projection. De mèche avec l’animateur qui les a appelé sur scène, ils sont venus saluer Guillaume Canet et lui offrir un tapis de selle logoté Apprentis d’Auteuil, créé par le Lycée Professionnel Daniel Brottier de Bouaye, et leur CAPA élevage équin.

Ci-dessus une photo prise au vif de ce moment. Olivier Du-plan* a présenté le cadeau, offert par les jeunes, en évoquant le CAPA et la passion commune du cheval. Guillaume Canet concourait le lendemain au CSI de Macon : il a promis d’y porter le tapis de selle, même si « cela fera râler les sponsors » !
* Dir. MECS Tourcoing AA et entraineur équipe Judo (Fédération française Handisport)

 

Digital Week – Quartiers Numériques

21-quartiers-numeriques_ndw17

Dans le cadre de la Digital Week  les élèves des classes de CAP1 et Seconde du Lycée Professionnel Hôtelier ont participé à différents ateliers des « Quartiers Numériques » (21/09 Dervallières – Séquoïa – 22/09 Malakoff – Maison des Haubans)

« Quartiers Numériques » propose 4 rendez-vous destinés aux habitants des quartiers nantais pour découvrir les différentes dimensions du numérique.

Au programme : informations sur les métiers et les formations de la filière numérique, ateliers recherche d’emploi et numérique, démos de réalité virtuelle, robotique, codage…

Avec le partenariat de Fair booking, Pôle Emploi Pays de la Loire, IMIE, ADN’Ouest, Ville de Nantes, Ville de Saint-Herblain

Emploi store Digital Week

Digital Week

Festival Expressions Numériques au Lycée Daniel Brottier

1200 élèves, de la maternelle au lycée, ont participé à un festival de courts-métrages organisé par la direction diocésaine.

Le thème, la gourmandise, a inspiré les apprentis réalisateurs.

Le lycée professionnel hôtelier Daniel Brottier accueillait la remise des prix pour la première édition de ce festival.

Article Ouest-France 2/06/2017 Yasmine TIGOE

Festival expressions numériques "gourmandise" DDEC44

Festival expressions numériques « gourmandise » DDEC44

Dans la course aux prix : 54 courts-métrages réalisés par 70 classes de 44 établissements. « Ça a été difficile de les départager, confient Véronique Benalouane (référente arts et culture) et Christian Boré (chargé de mission des technologies de l’information et de la communication), de la direction diocésaine. « Il y a de grandes richesses dans les productions. »

Tous deux sont à l’origine du festival Expressions Numériques. L’idée : allier les arts et le numérique autour d’un projet fédérateur. « Nous souhaitions que tous les niveaux, de la maternelle au lycée puissent participer, expliquent-ils. D’où le choix du thème, la gourmandise, qui parle à tout le monde. Avec aussi un festif et coloré, qui soit une respiration. »

Aux classes de le décliner comme elles le souhaitent. Seule contrainte : l’utilisation de tablettes, smartphones ou autres outils numériques de leur environnement.

Le projet pédagogique a permis de s’initier à l’écriture du scénario et à la réalisation. Mais pas seulement. En français, certaines classes, pour les plus jeunes, ont travaillé sur les expressions liées à la gourmandise. Le thème a aussi été abordé en sciences, en géographie.

Le jury ? Les élèves qui ont voté à partir d’une grille de critères argumentaires. « Ça faisait aussi parti du projet. Leur apprendre à se faire un jugement critique sur une œuvre » précise Véronique Benalouane. Leurs votes ont été complétés par ceux d’un jury composé de membre de la Direction Diocésaine.

Une deuxième édition est prévue. Le thème , après la gourmandise, « bizarre, biz’art ». L’occasion de travailler sur l’altérité, l’étrange, le vivre ensemble … Là encore, ça devrait inspirer les élèves.

Retrouvez le palmarès sur le site Expressions Numériques

La classe de CAP1 du lycée professionnel hôtelier Daniel Brottier est fière d’avoir remporté le prix dans la catégorie Lycée avec son film JT CAP One.

;

30 ans de la Maison Daniel Brottier

30 ans MDBLa Maison Daniel Brottier a fêté ses 30 ans. L’établissement est un lieu chargé d’histoire.

Jour de fête, vendredi 12 mai, sur le site de la Maison Daniel Brottier où 300 personnes étaient rassemblées pour célébrer le 30ème anniversaire de l’établissement.

A l’origine, le lieu des Couëts est un couvent de Bénédictines. En 1475, Françoise d’Amboise y implante le premier couvent carmélitain de France.

En 1842, il devient le Petit Séminaire du diocèse de Nantes qui quelques années plus tard, accueille la première section du collège catholique de Nantes.

La séparation de l’église et de l’état en 1906 marque la fin des activités scolaires.

Pendant les deux guerres, le lieu des Couëts est occupé par les allemands et le séminaire réintègre ses fonctions entre chaque conflit.

C’est en 1986 que le site devient la Maison Daniel Brottier, grâce à la générosité de Lenoir Bodin, riche industriel nantais.

Aujourd’hui, sur ce site de plus de 7 ha cohabitent un Lycée Professionnel hôtelier, un restaurant d’application ouvert au public, une Unité de Formation par Apprentissage, une plateforme de rescolarisation, un Internat Educatif et Scolaire, une Maison d’Enfants à Caractère Social, un accueil de loisirs, un dispositif de formation continue (métiers du paysage et du maraîchage) … Cela représente plus de 300 jeunes et 150 adultes.

Depuis plus de 30 ans, les établissements du site ont accompagné plus de 300 jeunes. Cette transmission fructueuse s’est traduite par la plantation d’un olivier.

Vendredi, les visiteurs ont pu apprécier l’exposition des œuvres des jeunes, de la danse, du chant choral, l’arbre d’expression, un jeu d’échecs géant …